StopGlissPro 2017.
Tous droits réservés.
Création l’Atelier Web

 

L’actualité

L’actualité

Déglacer les routes avec du bois

Une nouvelle méthode expérimentale sera mise à l’essai au Québec.

Guillaume Roy Illustration : Stéphanie Aubin 8 décembre 2017

Dès cet hiver, des routes et trottoirs du Québec seront déglacés à l’aide de copeaux de bois imprégnés de sel. Cette pratique expérimentale vise à atténuer les écoulements de sel en bordure des routes, source de pollution des cours d’eau.

L’avantage des copeaux salés réside dans le fait qu’ils s’incrustent et adhèrent à la surface glacée au lieu de disparaître sous la neige. Au printemps, le produit peut être récupéré pour faire du compost ou du paillis.

Cette méthode de déglaçage a été imaginée en Suisse en 2009, et importée cette année par André Prévost, président de Technologies Emc3. En plus de fournir les municipalités, l’entrepreneur compte vendre ses copeaux salés dans les quincailleries, pour des usages résidentiels, ainsi qu’aux entrepreneurs en déneigement.

Le projet-pilote se déroule à Rosemère et à Lanoraie, en périphérie de Montréal, et à Granby, en Montérégie.